Actu Radio

Vacances de légendes – Episode 5 : Le phare de Pontusval et le sémaphore

Vacances de légendes – Episode 5 : Le phare de Pontusval et le sémaphore

admin

26 juillet 2018

Pas de commentaires

Télécharger “VACANCES DE LEGENDES LE PHARE DE PONTUSVAL” VACANCES DE LEGENDES LE PHARE DE PONTUSVAL.mp3 – Téléchargé 9 fois – 8 MB

797px-Phare_de_Pontusval_(Lighthouse)_(14685231609) (1)

Le phare de Pontusval (Source : Wikimédia

Bonjour à tous et à toutes et bienvenue dans le 5ème épisode des chroniques « Vacances de légendes ». A l’honneur aujourd’hui : la commune de Plounéour-Brignogan-Plages avec son phare et son sémaphore.

imgp9749hd-blog

Brignogan-Plages (Source : Danièle Nguyen Duc Long, LA TRIBU D’ANAXIMANDRE)

Petit retour historique sur ce qu’on appelait, autrefois, la commune de Brignogan-Plages. Elle devient une petite station balnéaire dès la fin du XIXème siècle en profitant de l’engouement soudain des gens pour les bains de mer. Elle rencontre un franc-succès entre les 2 guerres et le début des 30 Glorieuses et fait le plein de vacanciers dans ses nombreux hôtels. Néanmoins, elle décline à partir des années 60. Aujourd’hui, il reste encore quelques belles maisons d’époque que vous pourrez apprécier si vous allez vous promener le long de la façade maritime.

Brignogan-phare-Pontusval-image-cliquable

Le phare de Pontusval de nuit (Source : meneham.bzh

Le phare de Pontusval est construit en 1869 par l’architecte Rousseau, sur la pointe de Beg-Pol, au Nord-Ouest de la commune de Plounéour-Brignogan-Plages.

Du haut de ses 14 mètres 50, il a pour objectif de baliser la dangereuse côte à l’origine de nombreux naufrages. Il sert de relais entre le phare de l’Île Vierge à l’Ouest et le phare de l’Île de Batz situé à l’Est. Le 15 septembre 1869 pour la première fois et toutes les 12 secondes sur 22 km depuis ce jour, on peut observer ses trois éclats blancs et rouges briller dans la nuit.

Le phare de Pontusval, qui est l’un des rares édifices de ce type à avoir été épargné par les destructions de la Seconde Guerre Mondiale, est classé aux monument historiques depuis 2011. Il est aussi le phare le plus photographié d’Europe. Il surplombe la magnifique plage du phare, élue l’une des plus belles plages de Bretagne. L’eau est claire, le sable fin et blanc et les couchers de soleil sont les plus beaux de la « Côte des légendes ». Tout y est calme.. mais ça n’a pas toujours été le cas…

Une légende raconte qu’autrefois, un dragon terrorisait les populations et une personne était tirée au sort chaque semaine pour apaiser sa faim. Un jour, le sort désigna le fils du seigneur de l’Elorn qui préféra se sacrifier plutôt que de livrer son enfant. Heuresement, il fut secouru par deux chevaliers qui lui promirent de débarrasser la région du monstre. Les deux chevaliers capturèrent le dragon et le jetèrent de la falaise dans le mer. Depuis cette aventure, le lieu est appelé Pontusval, ou Poul beuz an eval, en vieux breton, que l’on peut traduire par « gouffre où fut noyée la bête ». Les jours de tempêtes on croit entendre ces cris.. Mais n’ayez crainte : le phare de Pontusval est chargé de veiller sur le dragon.

igp5694latribu

Le sémaphore de Plounéour-Brignogan-Plages (Source : Danièle Nguyen Duc Long, LA TRIBU D’ANAXIMANDRE)

Le sémaphore de Plounéour-Brignogan-Plages a été construit en 1980 pour remplacer celui de l’Aber Wrac’h au champ de vue trop limité. Il assure une veille du lever au coucher du soleil, de l’île de Batz à celle d’Ouessant et est le maillon d’une chaîne de plus de 52 sémaphores répartis sur les côtes françaises.

L’action du sémaphore est polyvalente et essentielle au contrôle du littoral par la Marine Nationale. Ses missions de sauvegardes et de défenses sont multiples. Elles vont de la surveillance maritime, à la veille terrestre et aérienne des côtes avec la signalisation des avis de coup de vent, de tempête et d’autres informations relatives à la sécurité. Il capte également en premier certains appels de détresse et prévient le Cross, Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage. Le sémaphore relève aussi des données météorologiques au profit de la Marine Nationale et de Météo France.

Et c’est la fin de notre chronique. Alors n’oubliez pas d’aller faire un tour du côté de Plounéour-Brignogan-Plages, pour contempler le phare de Pontusval et le sémaphore. Pour plus de renseignements, rendez-vous à l’Office de Tourisme de Lesneven-Côte des Légendes.

 

Commentaires fermés

Menu Title