Actu Radio

Vacances de Légendes – Episode 3 : La basilique du Folgoët et son Musée

Vacances de Légendes – Episode 3 : La basilique du Folgoët et son Musée

admin

26 juillet 2018

Pas de commentaires

Télécharger “LA BASILIQUE NOTRE DAME DU FOLGOET” VACANCES DE LEGENDES LA BASILIQUE NOTRE DAME DU FOLGOET .mp3 – Téléchargé 16 fois – 10 MB

imgp6928dxo-blog_shiftn (1)

La basilique Notre-Dame du Folgoët (Source : Danièle Nguyen Duc Long, LA TRIBU D’ANAXIMANDRE)

Bonjour a tous et à toutes et bienvenue dans le troisième épisode des chroniques « Vacances de légendes ». A l’honneur aujourd’hui : la basilique de Notre-Dame du Folgoët et son musée.

ty ar gwenan

Vitrail représentant Salaün ar Foll (Source : www.museedufolgoet.com)

C’est d’une légende que naît cette basilique : la légende de Salaün ar Foll. Ce pauvre homme, simple d’esprit, vivait dans la forêt près de Lesneven. Il était considéré comme fou par les habitant qui bientôt le surnommèrent « Fol ar Coat », le Fou du Bois. Il chantait inlassablement l’Ave Maria en mendiant son pain. Mais un matin de novembre 1358, on trouva son corps. Sans vie. Alors on l’enterra, dans l’indifférence total. Et puis peu de temps après, un lys blanc poussa sur la tombe, qui prit racine dans la bouche de Salaün ar Foll. Sur les pétales du lys, on pouvait lire en lettre doré « Ave Maria ». Alors bien sûre, ce miracle attira les foules et on construisit à cet endroit la basilique de Notre-Dame du Folgoët en 1423.

le-folgoet-grand-pardon-ce-week-end_2069035

Le pardon du Folgoët (Source : Le Télégramme)

Après ce miracle, la basilique va devenir un haut-lieu de pèlerinage où plus de 20 000 pèlerins se retrouvent chaque année, le premier weekend de septembre, pour le célèbre pardon du Folgoët. La piété et la croyance se mêlent au folklorise des bannières et des costumes.

Mais au-delà des croyances et de la légende qui l’accompagne, la renommée de la basilique tient de son architecture impressionnante de style gothique flamboyant. Sa construction est commandée sous le règne du duc de Bretagne, Jean IV, et achevée sous celui de son fils, Jean V.

Deux tours surmontent la façade. Le clocher, avec sa flûte octogonale domine les alentours de ses 53 mètres de haut.

Capture du 2018-06-21 14-14-10

L’Adoration des Mages et l’Annonce aux bergers (Source : InfoBretagne.com)

Sur le portail de la façade, on aperçoit des bas-reliefs de l’Adoration des Mages et de l’Annonce aux bergers. La Sainte Vierge est couchée dans un lit et tient sur sa poitrine l’Enfant Jésus, qui tourne les yeux vers les Mages, venus pour lui. Saint Joseph est assis à terre et derrière lui, l’âne et le bœuf avancent la tête. L’un des rois se prosternent devant l’Enfant divin tandis que le second tient, d’une main, une cassolette remplie d’encens, et, de l’autre, montre l’étoile qui les a guidés pour arriver jusque ici. Le troisième mage est en mauvaise état à la suite de dégradations provenant de la chute du porche. Au dessus d’un troupeau de moutons plane un ange. Sur sa banderole on peut lire : un Enfant est né.

Capture du 2018-06-21 14-13-00

Le porche des Apôtres (Source : InfoBretagne.com)

Sur le porche des Apôtres, des guirlandes sculptées encadrent les 13 statues. Des statues de la Vierge, d’animaux fantastiques et de nombreux Saints sont construites sur les façades tout autour de l’édifice.

Capture du 2018-06-21 15:06:16

La fontaine (Source : www.museedufolgoet.com)

A l’extérieur, n’oubliez pas de jeter un œil à la fontaine. Elle prend sa source sous le maître-autel avant de déverser l’eau dans un bassin derrière le mur actuel . Autrefois, le jour du pardon, les jeunes filles venaient jeter des épingles à cheveux dans cette fontaine. Si l’épingle flottait cela signifiait qu’elles se marieraient dans l’année.

imgp6886dxo-blog

Le jubé (Source : Danièle Nguyen Duc Long, LA TRIBU D’ANAXIMANDRE)

Les vitraux, bien qu’ils ne soient pas d’origine, laissent passer la lumière pour sublimer l’intérieur de la basilique. Elle a conservé son jubé en pierre de Kersanton, merveille d’architecture et de légèreté malgré des incendies et des dégradations durant la révolution. Les orgues d’origines n’ont malheureusement pas survécu à l’incendie de 1708 et c’est en août 2009 que les nouveaux orgues sont réinstallées.

Poursuivons à présent notre visite aux abords de la basilique avec le doyenné, qui est aujourd’hui aménagée en presbytère et la chapelle.

fc3c5b_eb27f377b7004b2796d5337ace087f19-mv2

Le doyenné (Source : www.museedufolgoet.com)

Le premier fut construit après 1426 par Jean de Kergoal, premier doyen du Folgoët. Anne de Bretagne logea dans une des chambres lors d’un second pèlerinage et ses visites de la Reine renforcèrent d’ailleurs la popularité de la basilique.

29055_1_photo1_g

La Chapelle des Pardons (Source : les-amis-du-folgoet)

La « Chapelle des Pardons », construite vers 1920 et bénite lors du pardon de 1943, a subi plusieurs transformations au fil du temps. La dernière date des années 20 avec la réalisation d’ une statue de la Vierge à l’Enfant.

Notre visite s’achève au musée, implanté face à la basilique. Il a été créé en 1926 par le Chanoine Guéguen et entièrement rénové et modernisé en 2008 pour devenir « le Musée de la Basilique et de la Piété Populaire ».

34

Le musée de la basilique (Source : www.museedufolgoet.com)

Allez y faire un tour et plongez dans la vie du Folgoët du XVè à nos jours. Vous y retrouverez des objets de la piété populaire dans le Léon, l’histoire du Folgoët, de sa basilique, du grand pardon et, en ce moment, une exposition temporaire sur la légende de Salaün ar Foll.

Des visites guidées gratuites de la basilique sont proposées tout l’été par des guides de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Religieux en Vie, et tout le reste de l’année par l’association « Les Amis du Folgoët ». Vous trouverez tous les renseignements pratiques sur le site de la basilique et du musée ou à l’Office de Tourisme de Lesneven-Côte des Légendes.

Commentaires fermés

Menu Title